Uncategorized

La masturbation promise (suite flagrant délit)

Amateur

La masturbation promise (suite flagrant délit)Ma demi soeur m’avait ordonné de la masturber il y a maintenant deux semaines, et elle m’avait promis la même chose en retour, et j’attendais impatiemment cela. Il ne restait que quelques jours avant qu’elle retourne chez son père. On était samedi, 10h, je venais de me réveiller. Et comme un samedi sur deux, elle mettait sa musique bien fort, les parents étant partis faire les courses. Je tape du poing sur le mur (nos chambres sont mitoyennes), la musique se coupe net. Incroyable, je vais pouvoir me rendormir.. Mais la.porte de ma chambre s’ouvre aussitôt, je la vois s’arrêter : – Je te dois quelque chose. Et c’est maintenant.. lance t elle d’un air décidé.Je comprends immédiatement qu’elle va enfin me branler. Mon érection matinale n’étant pas encore retombée, elle va avoir une belle surprise.Elle s’avance jusqu’à mon lit. Elle porte une brassière et un petit shorty, son pyjama habituel que je trouve très sexy. Elle se glisse sous ma couette. Je suis sur le dos, elle se colle à mes côtés et sa main droite arrive sur mon sexe : – Wouah, tu es déjà en forme?! J’avais oublié qu’elle était si grosse.. dit-elle avec une pointe de surprise.- porno hikaye Euh désolé, c’est le matin, j’ai toujours une…- Oui c’est bon j’ai compris, répliqua-t-elle agacée.Sa main empoigne mon pénis, elle me regarde en même temps qu’elle commence à bouger sa main de haut en bas. Je souffle à chaque fois qu’elle redescend sa main, decalottant fortement mon gland.- T’aimes ça ? Je suis là première à te branler hein?- Oui, on m’a jamais branler. J’adore ce que tu fais, répondis-je. Alors que ce n’était pas vrai, une copine au collège m’avait déjà branlé, mais ce n’était pas aussi agréable, elle n’étant pas aussi bonne.Ma demi-soeur n’en était pas à sa première queue en main, j’en étais sûr. Et quand elle se met à déposer de la salive au creux de sa main avant de la déposer sur mon gland, j’en ai la certitude. Elle a dû en branler un paquet des queues, et même plus. Quand sa main commence à caresser ma queue pour étaler sa bave dessus, mon corps frémit et se crispe. Ses doigts glissent autour de mon gland et titillent mon frein. Mon pénis est gorgé de plaisir, il n’a jamais été aussi dur. Elle joue à l’effleurer et le faire se contracter pour qu’il se redresse durement. Elle seks hikayeleri a retiré la couette afin de voir le spectacle. Je ne peux m’empêcher de rapprocher une main près de ses seins qui sont si près de moi. Réaction instantanée : – Pas touche le puceau ! Profites et laisse moi faire.- A tes ordres, c’est tellement bon ce que tu me fais.Elle sourit en entendant cela. Puis commence de grands va et vient.- Je vais te faire jouir dans quelques instants, laisses toi aller. Tu vas aimer, m’assure-t-elle.Elle m’enjambe et se retrouve agenouillée entre mes jambes. Elle n’a pas lâché son jouet qu’elle tient toujours fermement dans sa main droite. Elle penche son visage au dessus. J’imagine de suite qu’elle va me sucer, mais elle crache sur mon gland et accélère jusqu’à un rythme effréné ses mouvements. Sa main gauche prend mes couilles en main.J’ai l’impression d’avoir une actrice porno qui s’occupe de ma queue, c’est une sacrée salope, elle sait faire jouir un mec et elle n’a que 18 ans.Je sens sa bave couler le long de ma queue, lubrifier mon gland, éviter d’avoir mal tellement y va fort. C’est tellement bon, j’émets des petits “oui” discrets jusqu’à ce que mon corps se contracte. erotik hikayeler Elle positionne sa bouche juste au dessus de mon sexe qui balance sa première giclée. En plein dedans! Surprise, elle la recrache aussitôt sur sa main et ma bite. Mon bassin bouge de haut en bas, à chaques contractions. Les giclées suivantes, moins puissantes ne l’atteignent pas, mon foutre dégouline sur ses mains. Une d’elle s’occupe activement de mes couilles : elle les malaxe au rythme de mes saccades, l’autre main serre fermement mon chibre pour le pressé jusqu’à la dernière goutte. En quelques instants, mon corps se calme. Je ne réagit plus qu’à ses mouvements qui sont devenus très légers. Elle sait que c’est fini et que mon gland est extrêmement sensible apres avoir craché tout ce sperme. Elle me nargue en passant sa langue dessus, juste la pointe. Elle voit mon corps se contracter.- Aaah, dis je en expirant, suppliant presque qu’elle arrête.- Je te sucerai un autre jour le puceau, Si tu le mérites… Dit-elle d’un ton menaçant.Elle relâcha ma queue, et en me regardant, approcha sa main dégoulinante de sperme de son visage. Elle passa sa langue, pris quelques gouttes et déglutit.- Hmmm, ton foutre est bon, dit-elle étonnée. T’aurais pu me le dire, j’aurai avalé direct!Un peu déçu je répond que je ne savais pas. Elle essuie ses mains sur mon torse, et m’ordonne- Va te laver, t’as du jus de couilles partout.

Bunlar da hoşunuza gidebilir...

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir